La Rage dedans (création 2021)

Création 2021
Public : À partir de 11 ans

Durée : 40 minutes
Équipe : 1 comédien et 1 régisseur

Dossier de présentation détaillé à télécharger ICI

(Tentative de) Résumé

La Rage dedans, c’est l’histoire d’un type qui se retrouve en slip comme tant d’autre type avant lui qui se sont retrouvés en slip !
Pourquoi ?
Peut-être parce que son partenaire de jeu, Sylvain, ne viendra pas ce soir pour jouer avec lui ? Parce que ce mondee st injuste ? Ou encore parce que notre (anti-)héros perd ses cheveux ?À moins que ce ne soit parce qu’il n’a plus d’amour à donner à son public ?
Ou alors, pour une raison infiniment plus triviale : une olive non dénoyautée posée sur une pizza quatre fromages,qui lui a coûté une dent, et laissé un goût amer dans la bouche…
« Et d’ailleurs, qui trouve ça logique de mettre des olives sur une pizza quatre fromages ? Franchement !? Ça fout la rage, non ? »
À travers son naufrage, Yannick, double de l’auteur-interprète de ce solo, nous transporte dans son univers quelquepeu déjanté, un peu fou et un tantinet schizophrénique.
« Et si c’était le monde qui était devenu fou ? »

Note d’intention

La Rage dedans, c’est une idée simple comme un noyau, une dent et une chaussette. C’est un naufrage comique. C’est mon envie de continuer à avancer comme comédien de rue et de tout donner pour défendre un personnage à la fois sympathique et éminemment pathétique.
Pour cet amputé du coeur et de la bouche, la sincérité, l’humour et la rage constituent ses seules motivations pour continuer à avancer dans la Vie. Dès lors, plus de grandes causes à défendre, d’idéaux à afficher, ou de leçons à donner à qui que ce soit. Après tout, il n’a même pas les moyens de se payer une couronne… alors pourquoi ce spectacle apporterait-il des solutions à la crise écologique, à celle des gilets jaunes ou à l’inéluctable baisse tendancielle du taux de profit ?
La Rage dedans me permet de revenir à l’essentiel. C’est une envie de partage, de sincérité, de rire. Un moment de théâtre de rue à vivre ensemble. Et, pour la première fois, c’est l’envie de me confronter seul à la rue. Une rue mouvante, changeante, généreuse et intransigeante, mais toujours sincère.
C’est pour elle que j’écris. Pour elle que je veux jouer ce spectacle. Car même si cette histoire finit mal, ce sera pour notre plus grand plaisir.
Yannick Petit-Jean

Les commentaires sont fermés.